NÉNÉSite

À propos de ce site

Nénésite JNZ JNZero Jump if Not Zero NénéSoft Jonathan zéhnné Bonjour. Je suis Jonathan. Vous êtes ici sur les pages dites persos que j'entretien depuis 1999. Vous trouverez sur ce site mes humeurs, mais non pas à la façon d'un blog. Ce site est plutôt l'exposition de mes créations à plus ou moins long terme. J'y met mes créations, à télécharger ou non, les photos que je veux partager et qui résument assez mal ma vie compliquée et palpitante.

Dernières humeurs

01 décembre 2015 : "Quand on connaîtra tout de cette Terre, le romantisme et la poésie en auront été balayés. Il n'y a rien de plus romantique que la brume."

Histoire sans titre pour l'instant !

Je mets ici le dernier morceau (php… automatique !) d'une histoire dont je vais tenter de rédiger et publier de temps en temps. Pour l'histoire complète (pour partir du début), cliquer sur le titre (oui là juste au dessus).
19 septembre 2015 : Il s’installe à une table du café qui juxtapose la station, avec vue sur la route et le parking. Magic préfère avoir un œil sur son Rover, parce que c’est aussi sa maison. Tout y est organisé comme dans un bateau, mais l’espace habitable étant tout petit, Magic a pris l’habitude de vivre dehors, et de fréquenter cafés, restaurants et autres endroits de vie, et reste ainsi au contact des gens. Il a fait ce choix pour ses reportages. Il peut ainsi voyage partout sur la planète en restant chez lui, et il reste connecté en permanence avec le monde via des liaisons satellites.
- Un vrai progrès, ces liaisons satellites, pense-il. Dire qu’autrefois je devais transmettre mes photos depuis des bornes fixes non sécurisées !
La serveuse automate vient prendre commande. Il choisi un café avec un croissant. Pendant que Magic observe les autres voyageurs, du moins on peut le supposer par la situation géographique du lieu, un écran de 3 mètres diffuse les informations du moment. L’image 3D de la présentatrice est saturée de couleurs. Claire Lazache est la dernière poupée que la chaîne de télévision officielle a clonée pour présenter le journal télévisé avec plus d’ardeur et d’indifférence devant l’horreur des images régulièrement affichées.
Ce soir, elle parle de ce ras de marrée qui a tué un demi million de personnes. Son décolleté est très ouvert, et sa poitrine généreuse cache une partie de l’image du désastre monté en incrustation informatisé derrière la présentatrice.
Dans la foulée, elle annonce que le pape va prier pour les victimes de la catastrophe nucléaire européenne. Le pape prend la parole. Depuis que son cerveau a été informatisé par une grande société d’informatique, le Vatican doit afficher le logo de la société sur chaque image ou apparaît le défunt corps du pape. Le col de Claire s’est refermé conformément aux directives religieuses, et ses seins on rapetissés pour laisser plus de place au logo de la société informatique.
Mais les couleurs sont toujours trop saturées, pense Magic. Il a l’œil exercé grâce à son métier. Il aime même particulièrement les photos en noir et blanc. Mais son patron, et les clients du journal, préfèrent des couleurs saturées. Ses photos sont donc saturées. Mais le soir, il fait parfois des photos en noir et blanc. Et encore plus rarement, il fait même des demi-teintes. Quand il a le temps.
Claire a maintenant les cheveux verts. Elle sait qu’elle doit avoir les cheveux verts lorsqu’elle parle des ressources de la planète. Et on sait que quand elle a les cheveux verts, elle va parler des ressources de la planète. Encore cette fois, elle énumère les ressources en pétrole que les missions énergétiques ont réussi à extraire du sol appauvri de la Terre. Quelques millions de barils à partager entre une quinzaine de pays, à ajouter aux quelques millions de barils d’éthanol produits dans les terres appauvries. Bonne semaine. Magic sait qu’il pourra encore mettre du fuel dans son Rover. Mais les couleurs sont encore trop saturées.
Il se lève en laissant sa tasse et sa cuillère en plaston sur la table, ainsi que quelques miettes, met le doigt sur le lecteur d’empreinte digital de la serveuse automate pour payer son café, et retourne dans son Rover. La nuit tombe. Magic observe le ciel. Ce soir, il n’y aura pas trop de vent, ou alors tard dans la nuit. Ça laisse le temps de rouler un peu. Le rover reprend la route monotone. Les milliers de serres se transforment en dômes lumineux. La journée, la lumière artificielle installée dans chaque serre, pour palier l’absence de soleil, ne se voit pas. Mais la nuit, chaque serre est transformée en grand vaisseau de verre, tous alignés dans un astroport futuriste. Magic aime ce paysage de lumière et il aime rouler tard le soir, au milieu des serres éclairées, lorsqu’il n’y a pas de tempête le soir.
Alors qu’il dépasse les dernières serres, il décide de s’arrêter dormir. Il gare son Rover non loin de la route sur un bout de terre morte, au bout d’un chemin où il reste quelques arbres morts. Il laisse descendre le rover jusqu’à ce que les quatre pieds touchent le sol, puis les roues remontent entièrement dans les ailes. Ce soir, Magic sait qu’il n’y aura pas de tempête, mais les consignes d’utilisation du rover imposent qu’il soit ancré au sol toutes les nuits. Il passe dans la couchette, à l’arrière, se couche et repense à sa journée. Il a tué 3 personnes. Ses pensées le gardent éveillé tard dans la nuit avant qu’il ne s’endorme.

NÉNÉSite 2009 by Jump if Not Zero - tous droits réservés - pour utiliser une photo, merci de me contacter.
Si vous souhaitez une photo en pleine résolution (grand format) contactez-moi

Tout ce site et ses composants sont fait sur Mac